Le courage n'est pas de terminer. C'est juste d'avoir eu le courage de commencer - Rejoignez-nous

Blessures

Quelque soit la blessure, il est important pour un coureur à pied de trouver la cause pour espérer une guérison durable. Une fois le processus de guérison enclenché la reprise en douceur pour maintenir le niveau est possible. Cependant il faut veiller à être à l'écoute et ne pas augmenter la douleur.

Lors des premières douleurs il faut encadrer les séances avec de l'anti-inflammatoire local et rechercher les causes.

LA TENDINITE MAINTENANT ON DIT PLUTÔT TENDINOPATHIE.

Causes fréquentes : 

  1. surcharge (sollicitation trop importante avec repos insuffisant pour lui permettre de récupérer) ; Il faudra réduire les activités et mieux gérer l'équilibre entre effort et récupération (active ou passive) 
  2. les entraînements rapides longs ou compétitions avec des chaussures neuves ; Il faut faire (comme on dit) ses chaussures neuves en premier avec un peu de marche puis des footing légers et seulement ensuite les prendre comme vous le souhaitez. (certain n'aurons jamais de soucis avec ça) 
  3. Les frottements répétés : La chaussure est inadaptée. Il faut surélever le talon pour soulager le tendon ou changer de chaussures ou/et de vendeur. 
  4. un problème de posture : Voir un ostéopathe puis un podologue pour éviter que ça ne revienne. 
  5. Problèmes dentaires : Les résoudre c'est parfois se remettre sans autre traitement.

L'APONÉVROSITE PLANTAIRE. 

Souvent dû à un problème de pieds creux, la guérison nécessite des semelles chez le podologue et des ultrasons chez un Kiné. Le reste retardera la reprise. Eviter les semelles plates pour marcher tous les jours ceci accentuerai les risques. 

BURSITE

Notre corps possède des bourses séreuses qui sont dans nos articulations. Elles peuvent s'inflammer après un choc (hématome suivit d'un frottement sur la zone touchée) ou une surcharge (comme pour la tendinopathie). Le plus souvent les ultrasons s'avèreront les plus efficaces. Il y a aussi pour les zones éloignées les infiltrations sous échographie. 

LA SYNOVITE.

La membrane qui enferme la synovie s'inflamme après une surcharge, un frottement répété et parfois une entorse mal soignée.Là le traitement est compliqué. Du repos, la mésothérapie ou infiltration sous échographie. 

LA FRACTURE DE FATIGUE

Elle survient après un surentraînement ou un choc suivit d'une sollicitation importante de la zone fragilisée.

Difficile à voir avec une radio ou une échographie la scintigraphie révélera l'anomalie osseuse. Il faut stopper l'activité pendant 3 semaines le temps de la cicatrisation. 

LA PÉRIOSTITE. 

Le périoste est la membrane qui entoure l'os. Parfois celle du tibia s'inflamme donnant une sensation d'os mou en course et de douleur vive. Au touché le tibia n'est plus si lisse qu'avant et on réveille la douleur en faisant une torsion pied tibia. Repos et mésothérapie suivit de l'utilisation de semelle anti-ondes de chocs pendant quelques semaines. 

LA PUBALGIE.

Douleurs invalidante dans le bas ventre empêchant la course qui vient principalement d'un manque de gainage. Il n'y a que le repos qui en viendra à bout. Le mieux c'est de ne pas l'avoir grâce à une bonne chaîne abdo-lombaire. (Voir les astuces et recommandations) 

DES ASTUCES ET RECOMMANDATION 

  • Changer de foulée peut soulager une douleur : amortir sur l'avant du pied soulage le genou, Amortir sur le talon soulage le tendon d'Achille.
  • Utiliser des talonnettes en période de blessure au tendon d'Achille pour limiter sa course.
  • Utiliser des semelles anti-ondes de chocs pour soulager des douleurs aux genoux et au dos et prévenir des périostites.
  • Gainage sans oublier qu'il faut toujours travailler les muscles Agonistes et antagonistes pour éviter les déséquilibres.